Le Teide, point culminant de l'île, et accessoirement d'Espagne (3 715m), est situé au centre d'une caldeira, véritable paradis des géologues fans d'éruptif et des touristes.

On y rencontre plusieurs espèces de plantes endémiques de la caldeira, mais très peu de faune, compte tenu de l'altitude importante.

Quelques vues du Teide, des coulées récentes (les plus sombres, en date de 1909), et du fond de la caldeira :

146

146a

147

148

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

149

150

151

153

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les grosses boules sont des bombes volcaniques surnommées les "oeufs du Teide". Sur la dernière photo à droite, on peut voir le genêt endémique de la caldeira.

Dans ce no man's land minéral, nous avons fait de belles observations de lézard des Canaries (Gallotia galloti galloti), mais de la sous-espèce du sud de l'île :

160

161

161A

162

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

163

 

 

 

 

 

 

 

 

Sur le versant nord du Teide, nous avons trouvé la sous-espèce nordique du lézard des Canaries (Gallotia galloti eisentrauti), nettement plus sombre (du moins pour les mâles) :

136D

 

 

 

 

 

 

 

Et vraiment bien cachée, la très discrète tarente de Delalande (Tarentola delalandii), aux yeux gris :

136A

136B