Photos nature et vie sauvage - Wildlife pictures

30 mars 2017

Sphéro bizarre

Minuscule gecko terrestre, le Sphérodactyle bizarre (Sphaerodactylus fantasticus) n'est vraiment pas évident à voir. Au premier abord, on a l'impression qu'il s'agit de fourmis ou de grillons sautant de feuille morte en feuille morte, dans les sous-bois guadeloupéens. Par contre, une fois que l'on sait où les chercher, on se rend compte qu'ils sont nombreux. Voire très nombreux (plusieurs individus par mètre carré dans les habitats favorables).

C'est une bête minuscule, de moins de 3 cm de longueur corporelle et d'à peine 5,5 cm de long, queue comprise. Objectif macro obligatoire pour qui veut lui tirer le portrait !

En prime une photo de making-of : le studio des prises de vue (où l'on peut mieux se rendre compte de la taille réelle de la bête). Pour varier les couleurs du support, il suffit de changer de feuille... Toutes les photos de cette série ont été prises au flash, les sous-bois dans lesquels vit l'espèce étant particulièrement sombres.

IMG_5305

IMG_5599

IMG_5604

IMG_5610

 

 

 

Posté par Fred Pawlowski à 22:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


22 mars 2017

[oiseaux bizarres] : Bec-en-ciseaux

Dans la série des oiseaux vraiment bizarres, le bec-en-ciseaux décroche une place d'honneur. C'est toujours un spectacle impressionnant de le voir pêcher avec sa technique si particulière, en rasant l'eau de son vol lent et lourd, le bec ouvert, la mandibule inférieure dans l'eau.

Les scientifiques ne savent pas trop où le classer dans le règne du vivant, le mettant soit avec les Laridae (les mouettes et les goélands), soit dans sa propre famille à lui tout seul (les Rhynchopidae).

Je l'ai régulièrement observé le soir à l'embouchure du fleuve Mahury, en alimentation. La photo a été prise en plein midi à la pointe des Roches, à Kourou.

bec-ciseaux-reduite

Posté par Fred Pawlowski à 19:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

14 mars 2017

Donacobe chanteur

Dans les marais de Kaw, en Guyane, lorsque vient le soir et que la température diminue, cette espèce pousse la chansonnette. Le Donacobe à miroir est le seul représentant de son genre et de sa famille. C'est dire si les taxinomistes ne savaient pas trop où mettre cette espèce, qui ressemble plus à un coulicou qu'à autre chose. Elle a même été mise avec les troglodytes à un moment, même si elle ne ressemble pas vraiment à un troglo...

Une balade en pirogue dans le marais de Kaw permet de très bien les observer, les individus étant communs et peu farouches (également bien visibles depuis l'embarcadère, où un couple est cantonné).

IMG_4681

Posté par Fred Pawlowski à 21:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

11 mars 2017

Amphibiens de Guyane

Trouver des amphibiens dans la forêt primaire guyanaise relève de la gageure pour le néophyte. Leur discrétion et leur mimétisme est bluffant. Et lorsqu'on en trouve enfin, il faut bien vérifier qu'on ne met pas les genoux sur un serpent tout aussi mimétique (mais autrement plus dangereux), quand on veut leur tirer le portrait.

Première espèce, l'Atélope jaunâtre (Atelopus flavescens) :

IMG_8338

IMG_8345

IMG_8877

IMG_8881

IMG_8907

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

IMG_8865

 

 

 

 

 

 

 

 

Seconde espèce, le Dendrobate à tapirer (Dendrobates tinctorius), petite forme, remarquable par sa couleur :

IMG_8594

 

 

 

 

 

 

 

Un Crapaud perlé (Bufo margaritifer), probablement une femelle vu la taille de ses crêtes sus-oculaires, bien développées :

IMG_8533

 

 

 

 

 

 

 

Et dans la vaste catégorie des grenouilles/crapaud "feuilles mortes", voici un petit panel d'espèces pas vraiment identifiées :

IMG_8479

IMG_8513

IMG_8520

IMG_8556

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

IMG_8560

IMG_8611

IMG_8633

IMG_8640

IMG_8752

Posté par Fred Pawlowski à 21:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

04 novembre 2016

Guadeloupe : iguane des Petites Antilles (1/2)

L’iguane des Petites Antilles (Iguana delicatissima) est endémique de quelques îles des Petites Antilles. Autrefois répandu sur tout l'archipel guadeloupéen, il est aujourd'hui quasi complètement hybridé avec l'iguane vert (espèce introduite) sur Basse Terre. Les seules populations "non polluées" génétiquement subsistent sur la Désirade et sur les îles de la Petite Terre, au large de Saint-François. Une journée passée à Petite Terre permet d'observer et de photographier sans trop de peine quelques individus peu farouches (sur les quelques milliers présents localement).

Ce premier post ne va présenter que des photos prises au grand angle, mettant en avant les milieux fréquentés par les individus. Toutes les photos ont été prises au 17-80 mm, la plupart du temps entre 17 et 20 mm de focale.

Première série sur des vues des différents milieux fréquentés : plage et "maquis" buissonnant.

IMG_7599

IMG_7649

IMG_7650

IMG_7653

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les individus sont souvent perchés sur des arbustes ou des buissons, notamment le matin, pour thermoréguler. Mais dire qu'ils thermorégulent alors qu'il fait plus de 30°C à l'ombre...

IMG_7610

IMG_7642

IMG_7645

IMG_7657

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

IMG_7607

IMG_7654

 

 

 

 

 

 

 

 

Il n'est pas rare de voir une bestiole tranquillement installée sur le chemin rocailleux qui fait le tour du phare.

IMG_7646

IMG_7648

 

 

 

 

 

 

 

Ils viennent également s'alimenter de végétaux sur la plage. Ils n'hésitent pas non plus, pour les plus familiers, à venir faire les fonds de gamelles que laissent les touristes (plus de photos dans un futur post)...

IMG_7736

IMG_7738

IMG_7742

Posté par Fred Pawlowski à 22:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


16 octobre 2016

Guadeloupe : Bihoreau violacé

Grand amateur de coquillages, ce héron ne quitte que rarement le bord de l'océan. Il évolue à la fois sur les rochers littoraux et dans les boisements rivulaires, comme les mangroves. Malgré les couleurs bariolées de sa tête, il peut être difficile à localiser, notamment dans le clair-obscur des sous-bois.

IMG_2018

IMG_2015

IMG_2026

 

 

 

 

 

 

 

IMG_1422

IMG_1436

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous sommes tombés, sur la côte sous le vent, sur un individu coopératif, qui s'est laissé approché : 

IMG_1472

IMG_1476

IMG_1487

IMG_1501

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

IMG_1482

IMG_1494

IMG_1504

IMG_1505

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

IMG_1509

IMG_1513

IMG_1515

Posté par Fred Pawlowski à 21:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

05 octobre 2016

Du poil aux pattes sur la plage

La veille du passage de la tempête tropicale qui sera appelée ensuite Matthew, petite pause pique-nique sur une plage de la Guadeloupe. Le ciel est chargé et les averses régulières, bien que nous soyons sur la côte sous le vent. Sur la digestion, petite séance de prises de vues avec des crabes coopératifs.

Pour commencer, quelques plans larges, avec ou sans la mer :

IMG_1754

IMG_1793

 

 

 

 

 

 

IMG_1738

IMG_1767

IMG_1777

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Entretien du terrier qui s'éboule continuellement :

IMG_1719

IMG_1730

IMG_1758

IMG_1759

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

IMG_1764

IMG_1789

 

 

 

 

 

 

 

Petite pause casse-croûte :

IMG_1745

IMG_1748

 

 

 

 

 

 

 

Vraiment sale, cette plage :

IMG_1766

Posté par Fred Pawlowski à 21:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

18 septembre 2016

Iberolacerta aurelioi

Cette année, j'achève ma quête des ibérolacertas débutée il y a trois ans (cf. mes différents posts précédents à ce sujet). Cette année, je pars à la recherche du Lézard pyrénéen d'Aurelio, qui a la répartition la plus orientale des trois espèces, et qui est le dernier des trois Ibérolacertas qui me manque encore. Cette espèce a été découverte en 1994 en Espagne et en 1996 en France, autant dire qu'il s'agit d'une acquisition récente pour la science...

Une rapide recherche bibliographique et une collecte d'infos auprès d'un de mes collègues m'indiquent que le spot le plus accessible est situé sur la commune d'Auzat (Ariège), non loin de l'étang de Soulcem. Je démarre la journée sur le parking d'Orris du Carla (1 620m) puis attaque la montée vers les étangs de la Gardelle (2 400m). Je tombe sur mes premiers individus vers 2 100m, dans le vallon du ruisseau de la Gardelle. C'est là que je ferais mes plus belles observations. J'arrive sur le spot vers 10h00, mais bien que le journée soit chaude (pour une fois les conditions météo sont de mon côté), le maximum d'activité se situe entre midi et 14h. Donc au pire moment pour les photos, avec une lumière très dure. Tant pis, les observations réalisées compensent la piètre qualité des images.

Je constate que les individus sont plus farouches qu'I. aranica et sont plus inféodés à de petits blocs que lui (aranica est très présent sur les parois, chose que je n'ai pas observé chez aurelioi).

A la redescente, j'observe des individus vers 1 800m, en insolation à 14h, en pleine chaleur...

Quelques photos de son habitat (vallon de la Gardelle) :

IMG_6034

IMG_5913

IMG_6035

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lézard mimétique, d'autant plus qu'il passe une grande partie de la journée en insolation, complètement immobile. Pas facile de détecter les individus dans ces conditions...

IMG_5905

IMG_5966

IMG_6053

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Comme les autres ibéros, ce n'est pas simple de approcher, les individus étant la plupart du temps dans des blocs instables qui mettent les genoux à rude épreuve (j'avais oublié mes genouillères ce jour-là, et je l'ai amèrement regretté).

IMG_5930

IMG_5965

IMG_5977

IMG_5985

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Par rapport à aranica, les patterns de couleur sont très homogènes, tous les individus observés sont dans une gamme très restreinte de variations chromatiques.

IMG_5948

IMG_6023

IMG_6047

IMG_6052

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Enfin, belle observation d'une femelle gravide et d'un individu en chasse dans les hautes herbes. Autant aranica chasse à l'affût, largement immobile sur son rocher, autant aurelioi est un vadrouilleur, un peu à l'instar du bonnali, qui n'hésite pas à s'éloigner d'une dizaine de mètres dans les éboulis. J'en ai même vu un abandonner le substrat rocheux pour partir en chasse dans les hautes herbes, comme un lézard vivipare...

IMG_5974

IMG_6015

 

 

 

 

 

 

 

Fin de l'aventure "ibéros".

Au total, depuis l'été 2013, et spécifiquement pour observer ou photographier ces trois espèces, j'aurais ascensionné entre 11 000 et 12 000m de dénivellé positif. Qui a dit que la photo animalière était une pratique de tout repos ?

 

Posté par Fred Pawlowski à 22:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

03 juillet 2016

Au vol !

Petite série d'oiseaux guadeloupéens en vol. De gauche à droite et de haut en bas : frégate magnifique, pélican brun, sterne royale et tyran gris. Seule la photo de pélican est légèrement recadrée, les autres sont brutes de capteur.

IMG_0459

IMG_0823

 

 

 

 

 

 

 

IMG_0916

IMG_1348

 

Posté par Fred Pawlowski à 22:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

02 juillet 2016

Le maillot jaune de la paruline

En référence à la première étape du Tour de France, quelques images de paruline jaune, espèce abondante dans les milieux buissonnants de la Guadeloupe. Tel le maillot jaune, elle arbore une livrée jaune vif, rehaussée d'un casque roux. Toute en élégance...

 

IMG_0155

IMG_0159

IMG_0162

Posté par Fred Pawlowski à 21:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,