Dans la série des oiseaux vraiment bizarres, le bec-en-ciseaux décroche une place d'honneur. C'est toujours un spectacle impressionnant de le voir pêcher avec sa technique si particulière, en rasant l'eau de son vol lent et lourd, le bec ouvert, la mandibule inférieure dans l'eau.

Les scientifiques ne savent pas trop où le classer dans le règne du vivant, le mettant soit avec les Laridae (les mouettes et les goélands), soit dans sa propre famille à lui tout seul (les Rhynchopidae).

Je l'ai régulièrement observé le soir à l'embouchure du fleuve Mahury, en alimentation. La photo a été prise en plein midi à la pointe des Roches, à Kourou.

bec-ciseaux-reduite