Grand amateur de coquillages, ce héron ne quitte que rarement le bord de l'océan. Il évolue à la fois sur les rochers littoraux et dans les boisements rivulaires, comme les mangroves. Malgré les couleurs bariolées de sa tête, il peut être difficile à localiser, notamment dans le clair-obscur des sous-bois.

IMG_2018

IMG_2015

IMG_2026

 

 

 

 

 

 

 

IMG_1422

IMG_1436

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous sommes tombés, sur la côte sous le vent, sur un individu coopératif, qui s'est laissé approché : 

IMG_1472

IMG_1476

IMG_1487

IMG_1501

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

IMG_1482

IMG_1494

IMG_1504

IMG_1505

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

IMG_1509

IMG_1513

IMG_1515