L’iguane des Petites Antilles (Iguana delicatissima) est endémique de quelques îles des Petites Antilles. Autrefois répandu sur tout l'archipel guadeloupéen, il est aujourd'hui quasi complètement hybridé avec l'iguane vert (espèce introduite) sur Basse Terre. Les seules populations "non polluées" génétiquement subsistent sur la Désirade et sur les îles de la Petite Terre, au large de Saint-François. Une journée passée à Petite Terre permet d'observer et de photographier sans trop de peine quelques individus peu farouches (sur les quelques milliers présents localement).

Ce premier post ne va présenter que des photos prises au grand angle, mettant en avant les milieux fréquentés par les individus. Toutes les photos ont été prises au 17-80 mm, la plupart du temps entre 17 et 20 mm de focale.

Première série sur des vues des différents milieux fréquentés : plage et "maquis" buissonnant.

IMG_7599

IMG_7649

IMG_7650

IMG_7653

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les individus sont souvent perchés sur des arbustes ou des buissons, notamment le matin, pour thermoréguler. Mais dire qu'ils thermorégulent alors qu'il fait plus de 30°C à l'ombre...

IMG_7610

IMG_7642

IMG_7645

IMG_7657

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

IMG_7607

IMG_7654

 

 

 

 

 

 

 

 

Il n'est pas rare de voir une bestiole tranquillement installée sur le chemin rocailleux qui fait le tour du phare.

IMG_7646

IMG_7648

 

 

 

 

 

 

 

Ils viennent également s'alimenter de végétaux sur la plage. Ils n'hésitent pas non plus, pour les plus familiers, à venir faire les fonds de gamelles que laissent les touristes (plus de photos dans un futur post)...

IMG_7736

IMG_7738

IMG_7742