1 300 m D+, 3 h de montée bien raide, cette destination n'est pas à la portée de tous... Mais par contre, pour qui aime les paysages lunaires et minéral, ce lieu est de toute beauté. 

Dans ce paysage lunaire, seules quelques graminées chétives survivent tant bien que mal, accrochées comme elles peuvent aux sols squelettiques. Sur la dernière photo, une silène acaule abrite ses racines entre deux blocs rocheux.

La montée vers le col du Veyre permet d'embrasser les étagements et la multitude des lacs.

IMG_6125

IMG_6127

IMG_6152

IMG_6173

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

IMG_6177

IMG_6198