Bien que steppique, très aride et quasi sans aucun arbre, nous avons observé sur cette île un grand nombre d'espèces, bien plus que sur sa voisine Lanzarote pourtant très proche géographiquement et du point de vue des paysages.

Le principal "plus" de Fuerteventura, ce sont ses plans d'eau intérieurs, artificiels, qui concentrent et attirent une foultitude de piafs migrateurs ou simplement en quête d'une bonne pinte.

Et bien sûr ses espèces sahariennes, "égarées" sur ce morceau de rocher atlantique : courvite isabelle, outarde houbara, ganga unibande, roselin githagine...

Les photos suivantes ne sont pas extraordinaire, car prises le plus souvent à l'approche, ou à la volée, lors de balades sans aucun but photographique...

Quelques espèces steppiques (outarde houbara, grand corbeau, alouette pispolette, outarde houbara, pipit de Berthelot, oedicnème criard, pie-grièche "méridionale" ssp. koenigi, roselin githagine, ganga unibande, courvite isabelle) :    

184

208

209

210

211

 

214

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

183

203

212

213

Sur les grèves (tournepierre à collier, spatule blanche, goéland leucophée ssp. atlantis, océanite) :   

190

191

193

193A

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

192

193B

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Plans d'eau intérieurs (tadorne casarca, échasse blanche) :

187

188

 

 

 

 

 

 

 

Dans les villages (serin des Canaries, moineau espagnol, mésange maghrébine ssp. degener) :

194A

195

196

197

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et pour finir, le grand corbeau du parking de Vega de Rio Palmas (au-dessus du barranco de la Penitas) :

198A

198B