Troisième et dernier post pour cette île canarienne attachante...

Le plateau sommital de l'île, lorsqu'on y a mis les pieds, nous a transporté dans une autre dimension, en plein coeur de l'Irlande ou du sud de l'Ecosse, avec ses murets de pierre délimitant de petits champs, parfois pâturés par des moutons ou des chevaux.Totalement surréaliste !

Des bruants proyers chanteur de partout, mais la comparaison s'arrête là, car en Ecosse ou en Irlande, nul pipit de Berthelot, nulle perdrix gambra ou nul serin des Canaries...

94

95

 

 

 

 

 

 

 

 

96

97

 

 

 

 

 

 

98

99

 

 

 

 

 

 

 

Un pitit de Berthelot (espèce endémique des îles atlantiques), vraiment coopératif, pousse la chansonnette juste devant nous.

100

101

 

 

 

 

 

 

 

Dans l'ordre : bruant proyer, perdrix gambra, serin des Canaries et vulcain macaronésien (Vanessa indica vulcania). Les oiseaux ont été photographiés par la fenêtre de la voiture, sauf le pipit, approché à pied.

102

103

 

 

 

 

 

 

102A

105