IMG_7446En photo animalière, il est d'usage, sous nos latitudes, d'utiliser un téléobjectif pour photographier la faune sauvage (oiseaux, mammifères), ou bien d'un objectif macro pour les animaux plus petits (insectes, reptiles, amphibiens).

Depuis plusieurs années, je cherche à photographier les animaux au grand angle (17 à 24 mm, avec un capteur coefficient 1.6), afin de permettre de les repositionner au sein de leur habitat. Pas simple, surtout quand il s'agit d'animaux farouches ou peu coopératifs... Du coup, pour le moment, mes sujets sont limités essentiellement aux lézards, amphibiens, et quelques mammifères coopératifs, même si parfois l'approche et l'attente des bestioles mettent les genoux et le dos à rude épreuve...

Ci-dessus, l'exemple d'un Lézard des murailles, photographié dans les Alpes, l'animal n'ayant pas été manipulé préalablement (photo prise avec la technique de l'approche).

Ci-dessous, deux exemples avec des Grenouilles rousses, toujours dans les Alpes, vers Merlette. L'individu photographié dans l'herbe n'a pas été manipulé, à l'opposé de celui posé sur le rocher, qui a été préalablement attrapé dans le petit lac visible sur la photo. Cet animal a été relâché dans son milieu moins de 5 minutes après la prise de cette photo.

Je mettrais régulièrement d'autres photos prises dans des conditions similaires...

IMG_7070

IMG_7078